Vous êtes ici : Accueil > Randonnées > Corsica 2000 > J15 : La Scandola et transfert vers Piana
Publié : 6 avril 2010

J15 : La Scandola et transfert vers Piana

A la découverte de la Réserve Naturelle de la Scandola en Zodia puis tranfert en bus/stop jusqu’à Piana

Durée 8h30 Météo Soleil
Dénivelé + 1650 m Température 35°/15°
Dénivelé - 400 m Lacs général ***
Date 21/7/2003 Lacs nageables ***


A 8:00, CHR quitte le camping et part à la plage de Gradelle à 350m de là pour enquêter quant aux possibilités de location de Zodiac 9,9cV. Il faut revenir à 9:15. Retour au camping pour réveiller RAG et GNS, fatigués par la courte nuit post-Girolata. Faisons des courses à l’épicerie du camping et départ vers la plage. Rencontre du loueur de Zodiac, originaire d’Ota. Nous avons énormément de chance de trouver un zodiac de libre alors qu’il n’y en a que 4 et que nous n’avions pas réservé. Au départ, GNS prend le gouvernail. Pendant 4h, nous sillonnerons la baie de Girolata puis la Scandola.

La Tour de Girolata

 
 

Pointe de la Scandola

Après 2h30, RAG et GNS se sentent mal (bruit du moteur, odeur de fumées d’essence lorsque CHR navigue lentement et vagues créées par de plus gros bateaux qui nous font voguer).

Nous nous arrêtons dans une crique du Golfe de Solana. Pendant que GNS et RAG récupèrent, CHR part nager dans une splendeur de mer entourée de rochers rougeâtres splendides. C’est magnifique.

 
 

Nous repartons sur une mer plus tranquille, tout le monde a sans doute soit trouvé sa crique soit est parti mangé soit les deux. Il est 12:30 et CHR passe le gouvernail à RAG qui nous ramène à Gradelle. C’était splendide, le dégradé de vert et de rouge des roches est sublime. Avons vu 3 cormorans volant à toute allure au ras de l’eau. Pas mal de flaques de guano témoigne de la présence d’oiseaux dans cette partie de la côte ouest de Corse.
 
Girolata - Monte Serrino

Vers 15:00 nous sommes au camping et re-vidons l’épicerie pour notre dîner. Vers 16:00, nous décidons de partir sous le bouillant soleil vers Caspiù, par le chemin le long de la mer. Là, auto-stop, pris par une Xantia verte jusqu’à Partinello sur la route de Porto. Re-autostop mais sans succès. A 3, ce n’est pas l’idéal. GNS n’est pas très en forme (insolation ?). Par chance, le bus de Porto passe et nous l’arrêtons. GNS dans la précipitation oublie sa gourde. Arrivée à Porto, ravitaillement boissons au Spar. CHR dépanne deux anglaises perdues qui ont oublié leurs affaires dans le bus. Nous partons faire du stop sur la route de Piana et RAG réussit à arrêter un adorable couple de Caen qui nous charge sur la banquette arrière de leur petite 306, avec nos gros sacs ! Arrivés à Piana, nous arrivons dans un des deux gîtes qui nous justifie longuement le fait qu’il faille aller chez lui et non à l’autre gîte dans le centre du village. Son domaine est énorme et nous sommes quasi seuls. Il y a des douches, de l’eau, une très grande terrasse, il fait calme. Nous sommes biens avec plein d’espace. A 20:30, nous rejoignons le centre-village et trouvons l’autre refuge, petit et bruyant. Nous installons à la terrasse du restaurant « U Campanilu » pour de petits menus simples et bons : terrines de saumonnets aux myrtes, terrine de foie de porc, soupe de poissons ; entrecôte, poisson et omelette au brocciu pour CHR. Deux dames très sympas gérant le resto. Dodo à 23:00.