Vous êtes ici : Accueil > Randonnées > Pyrénées 2002 > J12 : Proximité Lac du Plaa de Prát – Refuge d’Ilhéou
Publié : 7 avril 2010

J12 : Proximité Lac du Plaa de Prát – Refuge d’Ilhéou

Etape entièrement sous la pluie, glacial, discussion intéressante avec Guide du Parc. Formidable accueil à Ilhéou et bonne soirée

Durée 5h Météo Pluie
Dénivelé +   Température 8°C/13°C
Dénivelé -   Lacs général  
Date 31/7/2002 Distance 15km


10:00, après avoir attendu vainement une accalmie, pensons qu’il est beaucoup trop risqué de passer par Cambalès pour rejoindre le Wallon. Décidons de redescendre au Lac d’Estaing. Dans la descente, rencontrons un couple d’habitués qui conseille plutôt les randos dans les Pyrénées Orientales pour éviter l’influence océanique et pluvieuse de l’Atlantique. Rencontrons aussi un gardien du Parc qui ne comprend pas que le chemin de Cambalès existe encore sur les cartes. Ce chemin est d’après lui beaucoup trop dangereux et particulièrement par temps de pluie. Au lac, les filles prennent un choco chaud et une tarte aux myrtilles pendant que les garçons font sécher la tente au vent, sous les arbres dans le parking du Lac. Par bonheur le bar vend des bonbonnes de gaz. Nous nous ruons sur une CV270 et une aiguille pour CHR qui a une écharde au pied depuis 3 jours. Faisons la cuisine, frigorifiés, et épuisons la CV470 en moins de 3 minutes ! Un peu réchauffés par le repas et les tentes étant moins humides, nous démarrons vers Ilhéou. Jusqu’à mi-parcours le temps est sec et clair. C’est ensuite que nous passons dans le nuage que nous ne quitterons plus jusqu’à l’arrivée au refuge. Nous attendons les filles à la Cabane de Barbat où, après une pause rallongée, CHR gazelle jusqu’au Col de Iléhou pour rejoindre STF. Poursuivons 2 à 2, les filles en arrière. A cause du brouillard, les garçons se trompent solidement et arrivent en même temps que JUL. RAG suit 2 min plus tard. Il est 17:00, c’est très tôt d’après nos standards ! Nous déshabillons et mettons toutes les affaires à sécher au bord du feu ouvert du refuge. Il y a 7 personnes au refuge : un couple d’américains de 60 ans bien conservés qui passent toutes leurs vacances en Europe à marcher. Ils terminent les 3 premières semaines de GR10 (départ à Hendaye) et se sont aussi perdus dans le pays basque. Ils ont aussi fait tout le GR5 jusqu’à Nice en 4 mois et demi. Il y a aussi un couple de parisien sympa. Un couple de Pau avec leur fils de 12 ans, en rando-grimpette (3j). Le monsieur a la superbe carte originale au 1/25.000 du Parc des Pyrénées -celle qui est affichée aux murs des refuges- dont il fait des photocopies couleurs pour ne pas l’abîmer. Il critique certaines pratiques des guides du Parc qui supprime volontairement des chemins ‘techniques’ en détruisant les cairns pour éviter que des gens imprudents ne s’y aventurent, et notamment celui -superbe- de Cambalès, probablement un des plus beaux de tout le parc. Les filles prennent une douche chaude bourgeoise pendant que les garçons vont se laver virilement au lac, dans la brume glaciale. Le lac est d’ailleurs invisible depuis le refuge alors qu’il n’en est éloigné que de 50m. Un couple de Hollandais arrivés l’après-midi est au plus mal, après avoir sans doute bu de la mauvaise eau. Les pompiers de Cauterets sont prévenus et arriveront 3h plus tard en Jeep. Beaucoup de discussions au coin du feu avec les chouettes randonneurs et le jeune couple sympa gérant le refuge avec leur fils de 3 ans et demi. Souper : Garbuge, canard confit, pâtes et salade. Un peu de fromage et gâteau quatre-quarts avec de la confiture de prunes dessus. Hmm ! Les prévisions météo sont bonnes pour demain, espérons… Dodo sur lits-superposés à 22:30